[title size= »3″]DÉJEUNER DES DISCIPLES D’ANTONIN CARÊME[/title]

PRÉSENTATION
En 1930, le Groupement de défense des intérêts de la Société par Gustave Nianlas, Directeur des cuisines du Grand Hôtel à Paris est créé et prend le nom « Les Disciples d’Antonin Carême ». Ce groupement a pour vocation principale de se réunir chaque année, dans un restaurant réputé autour des recettes de Carême au bénéfice de l’orphelinat de Cormeilles, créé par la Société en 1917.
Le déjeuner des Disciples d’Antonin Carême a perduré à travers les années. Cette manifestation prestigieuse s’est très longtemps déroulée à Paris, dans les locaux du Lycée Jean Drouant, rue Médéric, puis dans les salons de la Chambre de Commerce et d’Industrie, avenue de Friedland Face à son succès grandissant et au nombre de convives de plus en plus important, le Déjeuner a été organisé successivement au Pavillon Cambon Capucines entre la place de la Madeleine et la place Vendôme, puis au Pavillon Royal, dans le Bois de Boulogne.
Ce déjeuner, vibrant hommage à la gastronomie française, est l’occasion pour les membres des Cuisiniers de France, les partenaires et leurs invités de se réunir pour redécouvrir les grandes recettes qui ont fait la réputation de notre si belle cuisine et d’assister à la remise des distinctions de la Société et de la Ville de Paris.

[slider width= »100% » height= »100% » class= » » id= » »]
[slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »no »]http://www.cuisiniersdefrance.fr/wp-content/uploads/2014/04/01.jpg[/slide]
[slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »no »]http://www.cuisiniersdefrance.fr/wp-content/uploads/2014/04/02.jpg[/slide]
[slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »no »]http://www.cuisiniersdefrance.fr/wp-content/uploads/2014/04/03.jpg[/slide]
[slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »no »]http://www.cuisiniersdefrance.fr/wp-content/uploads/2014/04/04.jpg[/slide]
[slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »no »]http://www.cuisiniersdefrance.fr/wp-content/uploads/2014/04/05.jpg[/slide]
[slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »no »]http://www.cuisiniersdefrance.fr/wp-content/uploads/2014/04/06.jpg[/slide]
[slide type= »image » link= » » linktarget= »_self » lightbox= »no »]http://www.cuisiniersdefrance.fr/wp-content/uploads/2014/04/07.jpg[/slide]
[/slider]

 

CONTACT
Les Cuisiniers de France
45, rue Saint-Roch
75001 PARIS
01 42 61 52 75
mutuelle.cuisiniers@wanadoo.fr

L’ÉDITION 2014 – Les Disciples d’Antonin Carême ont fêté le printemps !
Le 31 mars dernier, les Cuisiniers de France ont organisé le déjeuner annuel des Disciples d’Antonin Carême au Pavillon Cambon Capucine au cœur du triangle prestigieux formé par la place Vendôme, la place de La Madeleine et la place de l’Opéra non loin de la Maison des Cuisiniers de la rue Saint-Roch.

Ce très bel évènement de la profession fut l’occasion de lancer officiellement l’édition 2014 de l’International Cup de Cuisine – Trophée A, dont le Président d’Honneur Éric Briffard, M.O.F., Chef de Cuisine du restaurant Le Cinq** – Four Seasons Hotels George V nous a fait la joie d’être présent.
Christian Millet, Président des Cuisiniers de France, a remis de nombreuses distinctions. Outre Éric Briffard, trois personnalités de la gastronomie française ont reçu la grande médaille d’or des Cuisiniers de France : Jean-Pierre Biffi, Chef des Cuisines chez Potel & Chabot, Gérard Dupont, Président de l’Académie Culinaire de France et Christophe Moisand, Chef de Cuisine de l’Hôtel Westminster. Le Président a ensuite décerné cinq médailles d’or des Cuisiniers de France et en l’absence de représentant du Maire de Paris pour cause d’élections, il a remis quatre médailles d’argent de la ville.

Après les discours et les remises de distiction, ce fut le temps de passer à table. Jean-Pierre Biffi, Chef des Cuisines chez Potel & Chabot et sa brigade nous ont concocté un très beau menu autour du printemps. Coquilles Saint-Jacques, cabillaud et truffe, un étonnant carré d’agneau en cocotte au foin et un dessert tout en fraicheur ont fait la joie des 300 convives réunis pour célébrer la haute cuisine française.